La 13e édition de la Vienne Classic, qui se dispute ce dimanche, est la première des trois manches de la Coupe de France DN3. Le départ a été donné à Chasseneuil-du-Poitou et l’arrivée est jugée à Chauvigny (Vienne). Le coureurs devaient parcourir d’abord 83 km en ligne puis trois boucles de 21 km, soit un total de 146,8 kilomètres. Les trois derniers kilomètres du circuit final longent la Vienne. Le beau temps est au rendez vous tout au long du parcours.
Le GMC 38 était représenté par Greg Cassini, Christophe Menini, Aurélien Gay,  Loic et Pierre Ruffaut, sous la direction de Thibaut RICHARD et le soutien de Philippe TRAMOND et Mr RUFFAUT. La consigne est de ne pas s’affoler, rester attentifs à toute tentative d’échappée et réagir avec les autres équipes…

Après le départ fictif le départ réel est donné.. Dès les premiers kilomètres, les tentatives d’échappées se  succèdent mais aucune d’entre elles n’aboutit… Cependant, le peloton se décompose par l’arrière… A mi parcours, il est déjà composé de plusieurs groupes..
Christophe Menini (Grenoble MC 38), Antoine Gaudillat (AS Corbeil-Essonnes) et Thomas Kurtzemann (CM Aubervilliers 93) tentent une échappée… Ils sont vite repris par le premier groupe de 50 coureurs environ qui est à 15”  du 2èmepeloton. Malheureusement, Christophe joue de malchance avec une crevaison.

n-0037-vienne-classic-dn-3-web3-300x215

A 60 kms de l’arrivée, A l’entrée sur le circuit final, Km 86, Loïc place une belle accélération qui permet à 6 hommes de s’échapper. Malheureusement l’entente n’est pas bonne et après avoir pris 50’’ d’avance l’écart descend rapidement à 20”. Loïc décide de relancer l’allure et sort avec un coureur de Corbeil-Essonne à 30 km de l’arrivée…. 15 coureurs entament le dernier tour en avance de 35’’ sur le peloton avec Ils creusent à nouveau l’écart, jusqu’à 50’’ à 25 km de l’arrivée. Derrière, un contre de 13 coureurs se forme, malheureusement sans coureur du GMC 38. Ils reviennent sur les 2 échappés. La victoire se joue entre ces 15 coureurs. Thomas Welter (VC Unité Schwenheim) l’emporte. Loïc se classe 7ème et remporte le classement du meilleur sprinteur.

podium-sprint-web-300x204

Derrière, Aurélien est bien placé pour aller chercher une place, malheureusement au pied de la bosse finale, un coureur déraille et l’oblige à poser pied à terre. Les autres coureurs du club sont mal placés et terminent en milieu de peloton. Le GMC 38 se positionne 11ème de la Coupe de France, avec 100 points.

Leave a Reply