Et si l’échappée du jour était la bonne…

Un scénario bien difficile à croire au départ de la mythique classique “Annemasse Bellegarde” qui a pris pour “bonne ou mauvaise” habitude d’être parcourue sous la pluie chaque année et pour cette 81 ème édition la météo ne déroge pas à la règle !  C’est donc 186 Kilomètres de routes détrempées que devront affronter les 132 coureurs venus de tout l’Hexagone mais aussi des pays frontaliers et chacun d’entres eux ont un seul et même rêve : celui d’inscrire leur nom au palmarès de cette course dont la réputation n’est plus à faire.

Le GMC 38-EF est représenté par Cédric NOEL (le président), Frédéric OSTIAN, Hugo BRUN, Pierre FONTCUBERTA et Rémi GIROUD .

Alors que les premiers coups de pédales sont donnés, déjà de nombreux coureurs tentent de fausser compagnie au peloton . Nous assistons comme prévu à une course très nerveuse dans les 50 premiers kilomètres et c’est ainsi qu’une trentaine de coureurs vont se retrouver à l’avant pour former une grosse échappée ou plutôt un petit peloton de tête. Parmi eux, ne figure aucun coureur de l’équipe et pour cause, les consignes au départ de la course étaient de rester bien au chaud dans le peloton afin de garder un maximum de force pour le final.

Nous arrivons au point kilométrique 140 indiquant le pied de l’avant dernier GPM, la renommée ascension du “CHEZ PADON” qui a pour réputation d’être le point d’orgue de la classique Haute Savoyarde. C’est alors que l’ardoisier annonce au peloton un retard conséquent de 5 min par rapport à l’échappée … La course serait-elle perdue ? Cela serait sans compter sur le tempérament des quelques favoris piégés dans le peloton qui vont alors accélérer brutalement dans l’ascension . L’écart se réduit à vive allure et nos coureurs sont en difficulté pour garder le contact dans un peloton qui se morcelle. A l’avant, la course s’anime également avec le CCF fort de 4 coureurs qui imposent un rythme effréné pour leur leader de circonstance Benoit COSNEFROY. 

Les coureurs basculent au sommet et il est l’heure du bilan ! Il y en a de partout, il ne s’agit plus que de quelques grappes de coureurs descendant à vive allure à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Nous retrouvons Fred OSTIAN parmi les 50 premiers, derrière Hugo BRUN se bat pour recoller un groupe de coureurs tandis que Pierre FONTCUBERTA (victime d’un incident mécanique en milieu de course est bloqué sur le grand plateau), Rémi GIROUD et Cédric NOEL figurent plus loin dans la course.

A l’avant, un groupe de cinq coureurs (tous présents dans l’échappée matinale) prennent les devant et vont se jouer la victoire . Le scénario pourtant improbable en début de course se confirme, au plus grand bonheur de Benoit COSNEFROY ( CCF) qui se voit remporter au sprint l’une de ses plus belle victoire devant Rémy MERTZ ( TEAM WALLONE) . Mathias RUETIMANN (VC MENDRISO) complète le podium.

Résultat du GMC 38-EF :

  • Frédéric OSTIAN se classe 43 ème avec quelques regrets étant donné son potentiel du jour, il affirmera en fin de course avoir perdu beaucoup de force à se replacer tant il était crispé dans les descentes. Cela peut se comprendre au vu des nombreuses chutes sur l’ensemble de la course.
  • Hugo BRUN termine courageusement à une 77 ème place pour sa première participation.

Non classés :

  • Pierre FONTCUBERTA qui aurait pu faire un bon classement sans son ennui mécanique. Il réalise plus de la moitié de la course sur le grand plateau !! Bravo à lui.
  • Rémi GIROUD n’était pas à son avantage sur ce type de parcours, il se sera malgré tout distingué plusieurs fois en essayant de partir en échappée.
  • Cédric NOEL quant à lui s’est engagé dans le but d’aider ses coéquipiers. En effet, il est loin de son niveau puisqu’il n’a que très peu de temps pour s’entraîner en ce début de saison.

A noter également, la bonne prestation de Fabian HOLBACH qui n’a pas été autorisé à porter le maillot du club… Il termine à une très belle 26ème place à seulement 2’40 du vainqueur.

Leave a Reply