Nouvelle victoire d’Emmanuel Chaillan au Grand Prix de Pélussin et autres résultats

By 15 avril 2019 A la Une, Compétition
GP de Pélussin (2/3/J/PO)
Un bel effectif grenoblois s’est déplacé sur les terres du Directeur Sportif du club pour participer au renommé GP de Pélussin. Un circuit vallonné de 15km à parcourir 7 fois attendait les 130 coureurs au départ.
Les grenoblois sont actifs dès le départ à l’avant du peloton mais rien de sérieux ne sort. Il faut attendre le troisième tour, dans un endroit stratégique du parcours vis à vis du grand vent du nord présent, pour voir 2 coureurs d’Issoire lancer un coup de force. Ce sont quinze hommes qui se regroupent à l’avant avec Antoine BOUDSOCQ, Emanuel CHAILLAN et Axel CHATAIN. Le groupe ne s’entend pas très bien mais l’écart monte à 1min10 rapidement sous le contrôle de Landry MEZANGE, Cédric NOEL et surtout Guillaume ROSTALSKI à l’avant du peloton.
Alors que l’écart diminue fortement jusqu’à 20sec à 20km de l’arrivée, un coureur de Montélimar part seul. Le reste du groupe le garde à distance et attend la bosse où un coureur d’Issoire sort en costaud. Axel part de suite à sa poursuite avec Cyril BRUYAS de Corbas mais rien à faire dans l’ascension. Seul un coureur de Tournus rentre sur les 2 hommes de tête. En haut le contre se reforme avec quelques coureurs en moins mais toujours 3 grenoblois, il y a alors 15sec de retard. Antoine décide alors de se sacrifier et réalise un travail énorme à lui tout seul pour rentrer sur la tête, Axel tente tant bien que mal de l’aider lorsqu’il le peut. Antoine arrive à ramener le groupe et garde les commandes jusqu’à la dernière descente. Ce sont 12 coureurs qui vont se disputer la victoire dans 500m de montée. Le sprint est lancé et Emanuel prend le dessus sur ses adversaires pour l’emporter !!
Antoine termine 10ème, Axel 11ème.
Guillaume prend la 18ème place en jouant le sprint du peloton.
GP de Gaillard (2/3/J/PO)
Un second front était du coté de GAILLARD auprès d’une cinquantaine de coureurs sur un circuit usant de 3,5km.
Une course très dynamique où les grenoblois sont de tous les coups. Finalement Arnaud THEBAULT prend une échappée de 10 coureurs alors que l’on retrouve Paul VAUSSENAT, Liam BACONNET et Philippe MOREL dans un contre de 16.
L’échappée explose et voir Valentin RETAILLAU du CCF faire un numéro en partant seul et en mettant un tour à tout le monde…
Arnaud arrive pour la 3ème place mais la course usante le privera du podium, il termine 4ème.
Derrière Liam et Paul prennent les deux premières places du contre pour terminer respectivement 8 et 9ème.
Flèche Ardéchoise (Fédérale Juniors)
Arthur MEYER, Vincent REYBOZ et Alexis LEBRUN ont été sélectionné par le comité de l’Isère pour participer à la Flèche Ardéchoise, une course à étape très relevée.
Etape 1 : Une première étape difficile avec un enchaînement de difficultés démarrant par le fameux Serre de Tour.
La première partie de la course est calme avec quelques attaques isolées. Après le Serre de Tour (3 km à 10%) ,deuxième Gpm de l’étape, toute l’equipe est dans le peloton de tête. Ensuite, les choses bougent. Arthur prend une échappée mais craque à 200 m du 3e Gpm laissant un groupe de 17 coureurs sans isérois jouer la gagne. Alexis craque dans le peloton mais revient avant le 3e GPM alors que le peloton ne roule pas trop à cause d’un fort vent de face. Après le 4 e Gpm, un petit groupe avec Vincent sort du peloton. Vincent termine 19e. Alexis, Victor et Arthur terminent dans le peloton après s’être fait avoir dans un rond point. Ils ont respecté le code de la route en passant par la droite alors qu’une grosse partie du peloton est passé à gauche. 20 places de perdues.
Etape 2 : Un CLM particulier puis-qu’après quelques kilomètre de plat, l’arrivée est située au sommet du Rocher de Sampzon.
le premier fait un temps canon 10’35, à 30 » du meilleur temps de l’édition 2018. Le fort vent de dos dans la partie plate expliquant sans doute ce temps. Vincent termine 24e en 11’23, Arthur 37e en 11’43 et Alexis 41e en 11’47.
Etape 3 : Un circuit usant et toujours en prise aux portes d’Aubenas avec la même arrivée que la veille, très compliquée car tortueuse et avec des routes étroites, des ronds-points. Le peloton reste groupé toute la course malgré quelques attaques. Le rythme assez rapide dans la bosse et un gros vent de face sur le plat ont empêché toute attaque. C’est donc un peloton de plus de 80 coureurs qui joue la gagne. Nos trois coureurs n’ont pas réussi à bien se placer dans ce final difficile et terminent au milieu du peloton.

Leave a Reply

tempus Aenean id venenatis elit. tristique mattis vel, risus. at ut