PRIX DE LA VILLE RUYNES EN MARGERIDE – 2/3/jun/PCO

Deuxième jour, deuxième épreuve. Un circuit de 2km plus exigeant que la veille, à effectuer 40 fois, avec une descente rendue technique par le mauvais état du macadam, immédiatement suivi d’une bosse d’environ 500m à 5%.

Un peloton d’une cinquantaine de coureurs prend le départ sous un beau soleil. Dès les premiers tours, les Grenoblois – qui ont dorénavant l’aide précieuse de Eddy Beranger jusqu’à samedi – ne manquent pas d’animer la course. Christophe a des fourmis dans les pattes, et le voila qui s’échappe avec Baptiste pendant plusieurs kilomètres. Les formations à l’arrière,  sentant le danger, se mettent à rouler et reviennent sur le duo isérois. Un homme du VC Bellegarde en profite pour s’extirper du peloton dans la bosse. Il réussit à prendre une belle avance rapidement. C’est alors qu’ Eddy, puis Christophe mettent en route la machine pour éviter que l’écart n’enfle trop. Ils y laisseront beaucoup de plumes…

Deux coureurs arrivent à rejoindre l’homme de tête pour former une échappée à 3. Après une montée très rapide de la bosse, Cyril tente de s’échapper sur le replat. Un coureur de Bellegarde veille et prend la roue. C’est sans compter sur le leader de l’épreuve, Baptiste, qui veille également. Ces 3 là réussissent à creuser l’écart sur l’avant du peloton, avant de revenir en quelques kilomètres sur les fuyards, au terme d’une chasse rondement et exclusivement menée par nos 2 grenoblois.

Ils verront par la suite revenir un groupe de 3 coureurs, dont l’ancien vainqueur de l’épreuve, Couffignal. Ces 9 hommes de tête se disputent âprement les primes tout en maintenant un écart confortable sur le peloton. A moins de 10km de l’arrivée, l’entente tourne vinaigre, la présence de nos coureurs gênants certaines ambitions. Les attaques fusent de toute part.

A 3 tours du but, Couffignal place une grosse accélération en profitant de l’élan dans la bosse, le reste du groupe étant au ralentit. Seul un coureur de Bellegarde, celui qui avait terminé 3ème la veille, et Baptiste, réussissent à accélérer et à revenir sur lui. Ce sachant battu au sprint, les deux autres coureurs tentent de le décrocher dans la bosse, sans succès. Sereinement, notre sprinteur vient conclure la journée. Cyril se classe 6ème. Christophe et Eddy plus loin, payant leurs efforts de début de course.

Le maillot de leader de la semaine cantalienne est renforcé, et l’équipe démontre une nouvelle fois sa maîtrise de la course.

La veille, l’équipe a fait forte impression lors de la première étape : http://gmc38.fr/nouvelle-victoire-de-b-didier-places-dhonneur-grenoblois/

3ee7280868ae18dd08de6660a130711411111111111111111111111111